Tout ce que vous devez savoir avant de tondre un cheval

0 commentaire

cheval

Afin de préserver votre cheval en parfaite santé, vous devez le tondre, surtout avant l’arrivée de l’hiver. Cette précaution lui évite de contracter certaines pathologies hippiques, notamment le rhume. Voici quelques notions de base pour réussir ce soin.

Pourquoi utiliser la tondeuse à cheval ?

cheval tondu

Avant de parler de matériel, il convient de préciser que la tonte est essentielle pour la santé de votre cheval. Étant donné que cet animal transpire beaucoup, il est recommandé de lui enlever les poils pour moins retenir la sueur. Cette accumulation de liquide risque de lui donner trop froid en hiver. Alors, pour tondre votre animal, vous devez disposer d’une tondeuse à cheval. Il s’agit d’un appareil électrique spécialement conçu pour cette espèce. Vous devez également avoir un peigne fin pour que la tonte soit la plus près du corps possible. En complément, ayez une brosse à votre disposition. Un tabouret vous aidera à atteindre toutes les parties du corps de votre animal. Prévoyez une couverture pour que le cheval n’attrape pas froid après la tonte.

La bonne technique de tonte

tonte cheval

Tondre un cheval reste une opération que tout le monde peut réaliser, à condition de bien s’y prendre. La meilleure manière d’apprendre les bons gestes serait d’observer les professionnels les faire. Dans tous les cas, restez le plus calme possible pour que l’animal soit bien en confiance. Après le pansage, tondez à vide. Cet essai sans activation de la tondeuse permet de voir la réaction de l’animal et de ne pas avoir un travail inachevé. A ce stade, vous pouvez enfin tondre dans le sens contraire du poil. Pour les coudes, tendez en avant les articulations. Pensez à lubrifier régulièrement la tondeuse pendant l’opération. La surface de peau d’un cheval est assez conséquente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.